logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
Europe Amériques Afrique Moyen-Orient Asie Planète Economie Femmes IVe

Russie

●. RUSSIE

La majorité de Poutine en déclin ?

Ilya Budraitskis et Ilya Matveev* janvier-février 2021 n°681-682

photo

●. RUSSIE

Le retour de Navalny et la stratégie de la gauche russe

Ilya Budraitskis, Ilya Matveev et Kirill Medvedev janvier-février 2021 n°681-682

La Russie a connu une semaine mouvementée et elle n’est même pas terminée. D’abord, Alexeï Navalny est rentré à Moscou, puis il a été immédiatement arrêté dès qu’il a franchi la frontière. Le lendemain, son équipe a publié une vidéo illustrant la corruption de Vladimir Poutine et appelant tous les citoyens à descendre dans la rue contre le gouvernement le 23 janvier. Que pense la gauche russe de tout cela ? Navalny n’est certainement pas un des siens, mais doit-elle se tenir à l’écart des protestations et de la crise politique qui se prépare ? Nous avons demandé l’avis de Ilya Budraitskis, Ilya Matveev et Kirill Medvedev. (Réd. de Left East – 22 janvier 2021)

photo

Espagne

●. ÉTAT ESPAGNOL

Quelques leçons de l’expérience de Podemos

Brais Fernández et Miguel Urbán Crespo* novembre-décembre 2020 n°679-680

Faire le bilan de l’expérience de Podemos est une tâche facile et difficile à la fois. D’un côté, si nous nous en tenons au résultat, le bilan est sans aucun doute dévastateur. Podemos n’a pas été capable de remplir les objectifs pour lesquels il est né, et s’est converti, en termes gramsciens, en un projet « transformiste ». Cependant sa naissance a signifié l’ouverture d’un cycle politique inédit en Espagne. Pour la première fois depuis des décennies, une force politique anti-néolibérale se donnait pour objectif la conquête du pouvoir politique.

photo

●. ÉTAT ESPAGNOL

Splendeur et crépuscule de Podemos : les raisons d’un adieu

Manuel Gari* n°677-678

La création de Podemos dans l’État espagnol a été une importante tentative de construction d’un parti de masse anti-néolibéral et pluraliste, à gauche du social-libéralisme. Cette expérience qui a très bien commencé s’est finalement achevée très mal.

photo

Pologne

●. POLOGNE

Les jeunes ont rompu le Grand Compromis avec l’Église

Agnieszka Graff* novembre-décembre 2020 n°679-680

En Pologne, quelque chose s’est brisé, quelque chose a débordé. C’est la fin d’un certain compromis en Pologne. Il ne s’agit pas d’un « compromis sur l’avortement », car il n’y en a jamais eu, mais d’un compromis systémique beaucoup plus large : le Grand Compromis entre l’État et l’Église sur lequel étaient fondés l’ordre de la IIIe République polonaise et l’identité de la Pologne après 1989.

photo

●. POLOGNE

Les femmes et les jeunes ont commencé une révolution culturelle en Pologne

Déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale novembre-décembre 2020 n°679-680

En majorité les femmes polonaises ont pris conscience qu’elles doivent lutter elles-mêmes pour leur dignité, pour un autre monde. C’est une révolution culturelle qui a commencé.

●. POLOGNE

La révolution des femmes polonaises après l’attaque contre les droits reproductifs

J.D. et Z.R.* novembre-décembre 2020 n°679-680

La Cour suprême a déclaré inconstitutionnel l’avortement pour raison de malformation du fœtus. Ce, alors que la loi en vigueur sur l’IVG est déjà l’une des plus restrictives d’Europe. Depuis ce sont des manifestations quotidiennes des femmes. Le mouvement s’étend à d’autres revendications et réclame notamment la démission du gouvernement. La colère entraîne dans son sillage l’ensemble des secteurs de la société hostiles au modèle conservateur promu par le PiS.

photo

France

●. FRANCE : MACRON ET LA SANTÉ

De l’élection présidentielle à l’épidémie de Covid, trois ans de contre-réformes et de résistances

Jean-Claude Laumonier* n°677-678

photo

Biélorussie

●. BIÉLORUSSIE

Soutien total aux mobilisations contre l’autocratie de Loukachenko !

Déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale n°677-678

Depuis la falsification des résultats de l’élection présidentielle le 9 août, malgré une répression d’une brutalité extrême, la révolte de masse de la population biélorusse s’étend et s'auto-organise.

photo

●. BIÉLORUSSIE

Les contradictions des mobilisations et ce que nous pouvons en apprendre

Alexandre Bouzgaline* n°677-678

La crise en Biélorussie (1) s’intensifie et même si Alexandre Loukachenko parvient à se maintenir au pouvoir, son autorité restera précaire. Dans la population de ce pays, la compréhension de la nécessité du changement et la volonté de lutter pour cela mûriront encore davantage. Quelle que soit l’évolution de la situation, il est clair que la Biélorussie (et pas seulement la Biélorussie) ne sera plus la même qu’au cours du dernier quart de siècle.

photo

Slovénie

●. SLOVÉNIE

Manifestations anti-gouvernementales : lutte des classes ou utopie libérale

Comité de recherche du CEDRA* mai-juin 2020 n°674-675

Le 8 mai, des milliers de personnes manifestent dans la capitale, Ljubljana, accusant le gouvernement de corruption et de profiter de la pandémie pour restreindre les libertés publiques.

●. SLOVÉNIE

Janez Janša et sa politique

Rastko Močnik* mai-juin 2020 n°674-675

Les mesures politiques du premier ministre Janša sont logiquement liées : leur néolibéralisme ne diffère pas de celui des autres partis bourgeois, mais son radicalisme implique des attitudes autoritaires, la soumission personnelle des fonctionnaires, la démagogie et une brutalité croissante.

Grande-Bretagne

●. GRANDE-BRETAGNE

Pour préserver sa base ouvrière, le Labour doit-il glisser vers la droite ?

Phil Hearse* janvier-février 2020 n°670-671

Au lendemain de la victoire électorale des conservateurs, les tentatives de tirer des leçons sont noyées sous les mensonges et les demi-vérités, alors que les commentateurs de la droite dure et la droite blairiste tentent d’écraser la gauche travailliste (1).

Grèce

●. GRÈCE

Des voies étroites pour le nouveau prolétariat grec

Tassos Anastassiadis* novembre-décembre 2020 n°679-680

Le procès des dirigeants et cadres de Chryssi Avgi (Aube dorée) qui a duré cinq ans et demi, porté par une constante mobilisation du mouvement antifasciste, a débouché sur la caractérisation judiciaire du groupe comme « organisation criminelle » et sur la condamnation à des peines de prison allant jusqu’à 13 ans et 8 mois pour ce ramassis d’assassins fanatiques du nazisme. C’est évidemment une victoire éclatante contre le racisme et le fascisme, avec près de 30.000 manifestants devant le tribunal le jour du verdict (7 octobre 2020), qui devrait donner des idées dans d’autres pays.

photo

●. TURQUIE ET GRÈCE

Une fois encore au bord du gouffre guerrier

Tassos Anastassiadis* novembre-décembre 2020 n°679-680

La Grèce et la Turquie se trouvent, à nouveau, au bord d’une guerre. Au-delà des aspects conjoncturels, la raison de fond est l’antagonisme pour les ressources d’accumulation de capital. En temps de crise cet antagonisme s’intensifie encore davantage. En particulier depuis que les fonds de la Méditerranée orientale (années 2000) se sont transformés en ressources potentiellement exploitables.

photo

Belgique

●. BELGIQUE

Les avancées du mouvement climatique et les obstacles à surmonter

Mauro Gasparini et Axel Farkas* avril-mai 2019 n°662-663

Le mouvement climatique qui secoue la Belgique depuis cet hiver a bousculé les consciences. Après des mois de mobilisation, nous proposons ici un premier bilan d’étape ainsi que des éléments de réponse aux questions stratégiques pour le futur du mouvement.

●. BELGIQUE

Un projet de loi spécial climat

Daniel Tanuro* avril-mai 2019 n°662-663

Les mobilisations massives pour le climat, en particulier la spectaculaire mobilisation spontanée de la jeunesse, ont provoqué un tremblement de terre à tous les niveaux de la société. Associations, syndicats, partis, appareil d’État, tous sont profondément ébranlés, parce que personne ne sait vraiment comment répondre à la question de fond : comment limiter et arrêter la catastrophe climatique en cours ?

Contact Qui sommes-nous ?