logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

5 articles trouvés pour (sujet principal Uruguay)

1 . URUGUAY

Les orientations de la gauche

Ernesto Herrera août-octobre 2007 n°530-531

Ernesto Herrera, longtemps dirigeant de la IVe Internationale et de sa section uruguayenne, milite actuellement au sein du Colectivo Militante. Il est rédacteur de Construyendo, mensuel de la Coordinatora de Unidad Revolucionaria (CUR, Coordination d’unité révolutionnaire) et éditeur du bulletin électronique Correspondencia de Prensa. Nous reprenons cet article de Correspondencia de Prensa du 7 août 2007.

2 . URUGUAY

MLN Tupamaros… L’adieu aux armes

Ernesto Herrera novembre-décembre 2005 n°511-512

Ernesto Herrera, correspondant d’Inprecor en Uruguay et éditeur de Correspondencia de Prensa (bulletin électronique du réseau solidaire de la gauche radicale : germain@chasque.net ) est membre du Colectivo militante por la unidad de los revolucionarios (Collectif militant pour l’unité des révolutionnaires).

3 . URUGUAY

Lettre de Jorge Zabalza à Eleuterio Fernández Huidobro

Jorge Zabalza novembre-décembre 2005 n°511-512

Jorge Zabalza, dirigeant historique des Tupamaros, emprisonné et “otage” de la dictature militaire. Au milieu des années 1990, il a abandonné le MLN Tupamaros avec d’autres militants. Il a constitué le « Collectif Tupamaros » et ensuite le MPP fundacional. Entre 1997 et 2002 il a fait partie de la Corriente de Izquierda (Courant de gauche) et pendant une législature, il a été élu municipal (edil) à Montevideo. Actuellement, il milite dans des organisations populaires de son quartier, Santa Catalina, et il participe à la Fuerza Militante Revolucionaria, coordination de différents groupes et militants de la gauche anticapitaliste.

4 . URUGUAY

Des prisonniers politiques, de nouveau

novembre-décembre 2005 n°511-512

5 . URUGUAY

La succession progressiste... avec le permis de gouverner

Ernesto Herrera septembre 2005 n°509

Ernesto Herrera, correspondant d’Inprecor en Uruguay et éditeur de Correspondencia de Prensa (bulletin électronique du réseau solidaire de la gauche radicale) est membre du Colectivo militante por la unidad de los revolucionarios (Collectif militant pour l’unité des révolutionnaires).