logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
Europe Amériques Afrique Moyen-Orient Asie Planète Economie Femmes IVe
 

18 articles trouvés pour (sujet principal Iran)

1 . IRAN

Épidémie de Covid-19 et tsunami des privatisations

Behrooz Farahany* mai-juin 2020 n°674-675

L’Iran a été l’un des pays touchés dès le début de la pandémie. Selon les dernières statistiques officielles, il y aurait à ce jour plus de 169.000 personnes contaminées et 8.209 décédées. La fiabilité de ces chiffres est contestée de façon quasi unanime, y compris au sein même du gouvernement Rouhani et de l’appareil d’État. Un membre du Conseil de la ville de Téhéran, Ahmad Hagh Shénasse, a même été convoqué par le redoutable organe sécuritaire du gouvernement central, le ministère de l’Information, pour « mise en doute » des chiffres officiels !

photo

2 . IRAN

La Maison Blanche, « meilleur ennemi » de la République islamique

Babak Kia et Houshang Sépéhr * janvier-février 2020 n°670-671

L’assassinat du général Ghassem Soleimani par un drone américain, le 3 janvier dernier à Bagdad, constitue à n’en pas douter un palier de plus dans l’affrontement entre la République islamique d’Iran et les États-Unis.

photo

3 . ÉTATS-UNIS ET IRAN

Trump s'en va en guerre

Déclaration du comité directeur de Solidarity* mai-juin 2018 n°651-652

Avec le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump a ouvert la voie à une nouvelle guerre au Moyen-Orient.

4 . IRAN

Des femmes défient le pouvoir religieux

SSTI* février 2018 n°648

Le 27 décembre 2017, à la veille du déclenchement de protestations populaires auxquelles de nombreuses femmes ont participé, Vida Movahéd est montée sur un coffret électrique, à quelques pas de l’Université de Téhéran, sans voile et avec un tissu blanc accroché au bout d’une perche (1).

photo

5 . IRAN

Un capitalisme enturbanné en quête d’hégémonie régionale

Babak Kia * février 2018 n°648

Les récentes mobilisations sociales qui ont secoué la République islamique d’Iran ont mis une nouvelle fois en lumière le rejet de la politique régionale menée par la mollahrchie.

6 . IRAN

Après le tremblement de terre, le tremblement social

Houshang Sépéhr* janvier 2018 n°647

La classe ouvrière iranienne, longtemps réprimée et brutalement exploitée, a fait irruption sur la scène, ébranlant le régime bourgeois-clérical iranien.

photo

7 . MOYEN-ORIENT

L’Empire américain et le Moyen-Orient à l’ère de Trump

Entretien de Alan Maass avec Gilbert Achcar * janvier 2018 n°647

photo

8 . IRAN

Crises, ambitions régionales et compromis avec l’impérialisme sur le dos des peuples

Babak Kia * novembre-décembre 2013 n°599-600

photo

9 . IRAN

Les sanctions renforcent le régime et paupérisent les opprimés

Document * novembre-décembre 2013 n°599-600

10 . IRAN 29/02/2012

IRAN. Durcissement de la répression et mise en place d'un internet fermé

Jacques Radcliff * 2012 n°dernieres

photo

11 . IRAN

Solidarité internationale avec les peuples d’Iran

IVe Internationale avril-mai 2010 n°560-561

Déclaration du 16e congrès de la IVe Internationale (février 2010)

12 . IRAN 20/05/2010

ÉXÉCUTIONS

Tout est à nous ! * (N°56 20/05/2010) 2010 n°dernieres

Cinq militants iraniens, dont quatre kurdes, ont été pendus, dimanche 9 mai 2010, à la prison d’Evin de Téhéran.

13 . IRAN

Où va la République Islamique ?

Houshang Sépéhr septembre-octobre 2009 n°553-554

Ce qui se passe en Iran est une révolte spontanée, ingénieuse et indépendante d’un peuple frustré de trente ans de tyrannie d’un régime obscurantiste religieux, déclenchée par la fraude électorale. La situation actuelle n’est que l’aboutissement d’un processus long et complexe qui a eu lieu à l’intérieur du régime, une crise profonde au sommet du pouvoir et au sein de la classe dominante d’une part, dans la société iranienne d’autre part. Cette conjoncture a ouvert un espace pour un authentique mouvement de masse pour remplacer le régime islamique par une république laïque, démocratique, sociale et moderne.

photo

14 . IRAN

Aux côtés du peuple iranien !

juillet-août 2009 n°551-552

Déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale
Depuis le 13 juin, au lendemain de l’élection présidentielle truquée, des millions d'iraniens expriment leur colère aux cris de « A bas la dictature! ». Leur mobilisation accroît la crise de régime. La répression féroce a déjà fait des centaines de morts et de blessés. Notre place est au côté du peuple iranien!

photo

15 . IRAN

Crise du régime et mobilisations populaires

Babak Kia juillet-août 2009 n°551-552

photo

16 . IRAN

L'ombre de la guerre ou la guerre des ombres ?

Houshang Sepehr septembre-octobre 2006 n°520

Cinq jours avant la fin de l'ultimatum lancé par le conseil de sécurité pour la cessation de ses activités nucléaire, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a inauguré en grande pompe au centre de l'Iran une usine de production d'eau lourde. Cette inauguration est un nouveau pied de nez de Téhéran à l'Occident, alors qu'une campagne de propagandes autour des sanctions économiques et des attaques militaires éventuelles a commencé depuis plus de deux ans.

photo

17 . IRAN

Fuite en avant du régime iranien

Houshang Sepehr septembre-octobre 2006 n°520

Après plus d'un quart de siècle de règne du régime islamique l'économie iranienne est aux abois. Près de seize années de réforme économique, menée par les ailes « modérée » et « réformatrice » du régime incarnées par les deux ex-présidents, Ali Akbar Hashemi Rafsanjani et Sayyed Mohammad Khatami, pour répondre aux exigences de la finance internationale et d'organisations telles le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque Mondiale, n'ont pas amélioré la situation. Houshang Sepehr est un militant marxiste révolutionnaire iranien exilé. Il anime la revue En Défense du marxisme publiée en persan et le Comité de solidarité avec les travailleurs en Iran.

18 . IRAN

Un Califat déguisé en République

Houshang Sepehr septembre-octobre 2006 n°520

La République islamique d'Iran est une construction politique sans pareille. Certes, un certain nombre d'États dans le monde musulman, comme par exemple le Pakistan, les Comores ou la Mauritanie, utilisent aussi le label « République islamique », mais ces républiques, du point de vue des structures du pouvoir, de la nature du régime constitutionnel, des spécificité des élites dirigeantes et même de l'idéologie de l'État, n'ont presque rien de commun avec le modèle iranien. Dans le monde musulman aucun pays n'a connu et ne connaît des structures politiques semblables à celles qui existent en Iran depuis 1979. En fait, la République islamique est un mode de gouvernement dans lequel le pouvoir, censé émaner directement de Dieu, est exercé par ceux qui sont investis de l'autorité religieuse. La théorie du velayat-é-faghi (tutelle du juriste théologien), clé de voûte du système iranien, concept sur lequel repose tout l'édifice institutionnel, est la seule théorie théocratique dans le monde musulman. En même temps, et c'est toute la complexité et le paradoxe du modèle iranien, cette nature théocratique se combine à une dimension républicaine faisant appel à la participation populaire, à un dispositif électoral proche du modèle démocratique. Un réseau d'institutions dont les membres sont nommés et contrôlés par le puissant et conservateur Guide Suprême de la Révolution coexiste ainsi avec un président et un parlement élus.

photo