Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

 

Turquie

●. TURQUIE

Élections, crise et répression

Uraz Aydin* novembre-décembre 2018 n°657-658

Avec quatre élections, un référendum constitutionnel et une tentative de coup d’État, en l’espace de trois ans, le moins que l’on puisse dire c’est que l’instabilité règne dans le pays, malgré le fait que le Président Erdogan consolide son pouvoir à travers tous ces tournants. Cependant les élections municipales qui auront lieu au mois de mars en 2019 et qui verront s’affronter les partis du pouvoir et de l’opposition sont déjà perçues de part et d’autre comme un nouveau plébiscite, et tout ça sur fond d’une profonde crise économique qui promet de s’aggraver.

photo

●. TURQUIE

La classe ouvrière rebelle, de l’offensive à la défensive ?

Metin Feyyaz* novembre-décembre 2018 n°657-658

Lorsqu’il s’agit de l’opposition en Turquie, la plupart des gens pensent aux universitaires, aux défenseurs des droits humains, aux journalistes ou aux militants politiques, et à juste titre. Mais en réalité, ce ne sont pas eux qui effrayent le plus Erdogan et ce n’est pas eux qu’Erdogan a le plus mis en péril historiquement.

●. TURQUIE

Sans relâche : Quarante ans de combat, de Sürekli Devrim à Yeniyol

Uraz Aydin* novembre-décembre 2018 n°657-658

« Trotskisme » : une insulte, une trahison ou, dans le meilleur des cas, une étrangeté exotique. C’est en 1978 que naquit Sürekli Devrim (Révolution permanente), la première revue marxiste-révolutionnaire de Turquie, au cœur d’une période où idéologiquement le stalinisme et ses variantes pesaient de tout leur poids sur la gauche radicale en Turquie qui, tout en menant vaillamment son combat antifasciste, était traversée par des conflits fratricides.

photo

Portugal

●. PORTUGAL

Institutions, institutionnalisme et le Bloc de Gauche

Francisco Louça* novembre-décembre 2018 n°657-658

Le Bloc de gauche s'est formé il y a une vingtaine d'années au Portugal, par la fusion de forces issues de la gauche anticapitaliste et du mouvement social. Il est aujourd'hui, avec le Parti communiste, la principale formation de la gauche combative du pays. En partant de l'expérience du Bloc, Francisco Louça, dresse ici un bilan des relations toujours problématiques entre travail d'opposition parlementaire et investissement au sein des mouvements et des mobilisations sociales.

photo

●. LES NÔTRES : CAP-VERT & PORTUGAL

Helena Lopes da Silva (1949-2018)

Mariana Carneiro* novembre-décembre 2018 n°657-658

Helena est morte le 8 septembre 2018 à l’âge de 69 ans, après une vie consacrée au socialisme. Au début des années 1970, elle était à Lisbonne une des rares militantes du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), le parti qui a mené la lutte armée contre le régime colonial portugais.

photo

Italie

●. ITALIE

RiMaflow a gagné !

Communiqué de la Coopérative RiMaflow et de l’Association Occupy Maflow* novembre-décembre 2018 n°657-658

photo

●. ITALIE

Vivre, c’est lutter ! Une journée particulière à l’usine récupérée RiMaflow

Dario Firenze et Piero Maestri* novembre-décembre 2018 n°657-658

photo

●. ALTERNATIVES / ITALIE

RiMaflow, une lutte ouvrière exemplaire du 21e siècle

Nadia De Mond* septembre-octobre 2018 n°655-656

RiMaflow se trouve dans la ceinture industrielle en déclin autour de Milan, à Trezzano sul Naviglio. Maflow est devenue « RiMaflow » parce que ce sont les travailleurs et les travailleuses de l’ancienne usine métallurgique, Maflow (1), qui l’ont fait redémarrer après que son dernier propriétaire, Boryszew SA (2), a délocalisé son activité en 2012.

photo

Europe

●. UNION EUROPÉENNE

Fonds monétaire européen : pare-feu de la crise bancaire ?

Daniel Albarracín* mars 2018 n°648

Après quelques commotions, bouleversements économiques, géopolitiques et institutionnels, dont les conséquences ne sont pas terminées, et après une période de blocage et de paralysie, l’Union européenne (UE) pourrait entrer dans une nouvelle phase de révision de son modèle de gouvernance économique.

●. MAROC

Solidarité avec les mobilisations dans le Rif

Déclaration du Bureau de la IVe Internationale mai-juin 2017 n°639-640

Depuis sept mois un mouvement de contestation populaire ne cesse de croître dans la région du Rif au nord du Maroc, et a culminé par un rassemblement de plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Al-Hoceima le 18 mai dernier. Ce mouvement prend racine dans la mobilisation populaire qui s’est affirmée dans la région à partir du 20 février 2011, reprenant au Maroc la dynamique des soulèvements dans toute le Maghreb et le Moyen-Orient. Il a été relancé en octobre 2016 lorsque le jeune pêcheur Mohsen Fikri a été broyé dans une benne à ordures à Al-Hoceima.

photo

France

●. FRANCE

Appel : Justice sociale, justice climatique : c'est un changement de cap qu'il faut imposer

décembre 2018 n°dernieres

photo

●. FRANCE

Gilets jaunes : apprendre de l’histoire et agir dans le présent Des propositions à ceux et celles qui luttent

Eric Toussaint* décembre 2018 n°dernieres

De plus en plus de citoyens et de citoyennes se rendent compte que les gouvernants mènent une politique totalement injuste et donc illégitime. Ils sortent dans les rues pour exprimer haut et fort leurs exigences.

photo

●. FRANCE

CONTRE MACRON, ORGANISER LA CONVERGENCE

Léon Crémieux * mars 2018 n°dernières

photo

Espagne

●. ÉTAT ESPAGNOL ET ANDALOUSIE

« Nous devons continuer à reproduire un sens commun alternatif »

Interview de Teresa Rodríguez par Paco Aguaza* septembre-octobre 2018 n°655-656

Après sa réélection récente dans les primaires de Podemos Andalucía en tant que candidate à la présidence de la Junte d’Andalousie et juste avant les vacances d’été du Parlement régional, nous avons discuté avec Teresa Rodríguez du projet politique d’Adelante Andalucía (En avant l’Andalousie), du rôle des mouvements sociaux dans les processus de changement et des aspirations des citoyens. Elle venait de vivre quelques semaines d’une intense activité : présentation du projet Adelante Andalucía dans les différentes provinces, primaires au sein de Podemos Andalucía qui, malgré les débats avec la direction fédérale de son parti, l’ont confirmée en tant que leader de cette formation, et la clôture de la session du Parlement andalou.

photo

●. CATALOGNE

Féroce répression des Comités de Défense de la République accusés de « terrorisme » !

Yorgos Mitralias* avril 2018 n°dernieres

Les épigones de Franco à Madrid ne cachent plus leurs intentions : Faire absolument tout pour écraser le peuple catalan qui persiste à résister. Et décidés comme ils sont de frapper très fort, ils s’attaquent maintenant non plus aux personnalités de l’indépendantisme catalan – d’ailleurs en exil ou en prison –, mais à la masse « anonyme » de militants, au peuple de cette Catalogne intrépide qui ne se rend pas, aux Comités de Défense de la République (1).

●. ÉTAT ESPAGNOL ET CATALOGNE

Ce n’est pas la démocratie !

Communiqué d’Anticapitalistas* mars 2018 n°dernières

Ce vendredi 23 mars, le juge Llarena a donné un nouveau coup à la démocratie, en emprisonnant et en lançant des mandats d’arrêt contre différents représentants du peuple de Catalogne.

Allemagne

●. ALLEMAGNE

Le projet de Wagenknecht, un nouveau mouvement ?

Manuel Kellner* juillet-août 2018 n°653-654

Porte-parole au Bundestag (avec Dietmar Bartsch) du parti Die Linke (La Gauche), Sahra Wagenknecht vient de la gauche anticapitaliste du parti et a longtemps été sa représentante la plus populaire. Avec son époux Oskar Lafontaine – tous les deux très médiatisés – ils animent depuis un certain temps un regroupement informel « Team Sahra », auquel on peut adhérer par internet et qui argumente pour la création d’un nouveau mouvement politique à l’image de La France insoumise (FI) de Jean-Luc Mélenchon. Ils annoncent que ce mouvement sera lancé en septembre 2018, non en concurrence avec le parti Die Linke, mais pour faire pression sur les autres partis dans le sens d’une politique plus sociale.

photo
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta